L’immunothérapie ouvre de nouveaux horizons dans les cancers ORL

Dès aujourd’hui, une grande majorité de ces cancers au stade métastatique ou en cas de rechute sont désormais traitables avec l’immunothérapie. (1) Un véritable regain d’espoir pour des patients souvent condamnés.

Méconnus, les cancers de la tête et du cou, aussi appelés cancers ORL, constituent pourtant la 6e cause de cancer en Belgique avec 2694 cas par an et la 4ème cause chez l’homme. (2) Souvent liés au tabagisme et à l’alcool, ils peuvent également être causés par le virus HPV. Aujourd’hui, l’immunothérapie change leur prise en charge. Cette thérapie, qui vient stimuler le système immunitaire, peut désormais être administré comme premier traitement en cas de rechute (1). Sachant que 40% de ces cancers vont rechuter (3), il s’agit d’une vraie avancée pour des patients qui viennent souvent de classes sociales défavorisées.

Des facteurs de risque clairement identifiés

Les cancers tête et cou les plus fréquents peuvent se développer au niveau de la bouche, des lèvres, de la langue, des amygdales, du pharynx et du larynx. Les causes sont bien identifiées, essentiellement le tabac et l’alcool. Actuellement, entre 70% et 80% des cas de cancer de la tête ou du cou en Belgique sont dus au tabac et à l’alcool. Chez les fumeurs, le risque de développer ce type de tumeur est 10 fois plus important. (4) Depuis plusieurs années, le papillomavirus figure également parmi les facteurs de risque des cancers ORL.

Stade tardif, population fragile

Les patients sont malheureusement souvent diagnostiqués à un stade tardif ; près de 65 % des malades présentent un envahissement ganglionnaire. (3) Les populations plus fragiles sur le plan socio-économique sont le plus fréquemment concernées. Malgré les avancées des traitements comme la chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie et/ou thérapie ciblée, en combinés ou non, un peu moins d’un patient sur deux ne survit pas à ce type de cancer après 5 ans. (3) Et pour les patients en rechute ou métastasé, la survie est en moyenne de moins d’un an. De nouvelles approches thérapeutiques sont nécessaires dans ces cancers.

L’immunothérapie dans les cancers tête et cou

La grande nouveauté́ repose sur l’immunothérapie qui représente une nouvelle possibilité́ de traitement pour les patients. Professeur J-P Machiels, oncologue médical à l’Institut Roi Albert II  des Cliniques universitaires Saint-Luc, se réjouit : « L’immunothérapie a tout d’abord démontré́ son efficacité́ contre le mélanome et le cancer du poumon. Depuis peu, elles ont fait leur entrée dans les cancers tête et cou. Mais aujourd’hui, c’est un jour important pour les patients atteints de cancers ORL en rechute ou métastatique car il peut être administré comme premier traitement dans les cancers du larynx, pharynx et de la cavité orale. (1) En stimulant le système immunitaire des patients à éliminer la tumeur, elle augmente la survie, s’avère souvent bien tolérée et représente une solution non invasive. »

Les cancers ORL en chiffres

  • Plus de 2.500 nouveaux cas de cancer ORL par an en Belgique2
  • 2 cancers sur 3 sont diagnostiqués à un stade avancé1
  • Près de 75% des patients sont des hommes1
  • Entre 70% et 80% des cas de cancer de la tête ou du cou sont dus au tabac et à l’alcool. Les fumeurs ont 10X plus de risque de développer ce type de tumeur4
  • 65 ans, c’est l’âge moyen de survenue des cancers ORL1


Sources:

(1) Prof B. Burtness et al. Pembrolizumab alone or with chemotherapy versus cetuximab with chemotherapy for recurrent or metastatic squamous cell carcinoma of the head and neck (KEYNOTE-048): a randomised, open-label, phase 3 study. Keynote 048.2019. The Lancet.
(2) Fondation contre le cancer, cancer de la zone tête. 2016.
(3) Registre du cancer, Cancer fact sheet: head & neck, 2017. http://kankerregister.org/media/docs/CancerFactSheets/2017/Cancer_Fact_Sheet_HeadandNeckCancer_2017.pdf, accédé le 2/12/2019
(4) Ashok R. Jethwa and Samir S. Khariwala. Tobacco-related carcinogenesis in head and neck cancer. 2017. US National Library of Medicine National Institutes of Health

BE-NON-00354. Date of last revision: 01/2020.

Contactez-nous
Aurélie Coeckelbergh TBWA Pride
A propos de Immunotherapie

À propos de MSD

Inventing for Life est depuis plus de 100 ans la vocation de MSD. En tant que société biopharmaceutique mondiale, MSD recherche, découvre et développe des médicaments et des vaccins innovants qui répondent à des enjeux majeurs de santé publique. MSD est un nom commercial de Merck & Co., Inc., dont le siège social est situé à Kenilworth, New Jersey, aux Etats-Unis. A travers nos médicaments sur ordonnance, nos vaccins, nos thérapies biologiques et nos produits de santé animale, nous sommes actifs dans plus de 140 pays afin de fournir des solutions de santé innovantes. Nous montrons également notre engagement en faveur de l’élargissement de l’accès aux soins de santé à travers des politiques, des programmes et des partenariats d’envergure. Aujourd’hui MSD continue à être à la pointe de la recherché afin de faire avancer la prévention et le traitement de maladies qui menacent les gens et les communautés à travers le monde – telles que le cancer, les maladies cardio-métaboliques, les maladies animales émergentes, la maladie d’Alzheimer et les maladies infectieuses telles que le VIH et le virus Ebola.

Pour plus d’informations, visitez www.msd-belgium.be